Mois ESS : Conclusion - Une filière professionnelle et innovante - Valdelia

Mois ESS : Conclusion – Une filière professionnelle et innovante

Pendant un mois, celui de l’Economie Sociale et Solidaire, Valdelia a mis en avant quelques uns de ses 102 partenaires pour démontrer combien la filière du réemploi et de la réutilisation est utile, pro et innovante.

Carroussel site réemploiV2

De nombreux échanges enrichissants ont eu lieu lors de la clôture de l’Opération Tous Solidaires 2015 le 14 octobre 2015 à l’Archipel. Pour finir de vous convaincre de faire appel à eux, voici la retranscription des derniers échanges de la table ronde. Elle réunissait :

Valérie FERNANI, Directrice Api Up
Anne BREUILLE, Directrice Générale CAMIF
Xavier JULIEN, Directeur ARES Services 93
Nathalie MAYOUX, Directrice Réseau des Ressourceries
Mickaël LANDEMAINE, Secrétaire général Emmaüs Coup de main
Christophe LOUAGE, Directeur Envie 2E Nord
Nathalie BRETON, Coordinatrice Réemploi et Réutilisation Valdelia

La table ronde était animée par Rébecca ARMSTRONG.

entête

Rébecca ARMSTRONG
« Que diriez-vous pour convaincre les entreprises de l’intérêt d’un engagement dans la filière du réemploi de leur mobilier ? »

 

Christophe LOUAGE

« Les organismes qui récoltent le mobilier des entreprises ont l’obligation de le réemployer ou de le réutiliser. Par conséquent, nous n’avons pas d’intérêt à récolter des meubles trop abîmés, ce qui suppose que l’entreprise s’inscrive dans une démarche active de valorisation du mobilier et ne se contente pas seulement de donner sans distinction tous les meubles dont elle souhaite se séparer. »

 

Anne BREUILLE

« Le réemploi constitue un moyen d’innover et de trouver de nouveaux modèles de fabrication. Par ailleurs, travailler dans le cadre d’une collaboration tripartite est générateur de liens et de valeurs humaines. »

 

Mickaël LANDEMAINE

« Le réemploi est porteur de sens et je suis ravi de voir se développer autant d’initiatives autour d’un sujet que le mouvement Emmaüs développe depuis de nombreuses décennies. Ces démarches sont très encourageantes. »

 

Nathalie MAYOUX

« Le recours aux filières du réemploi peut constituer un moyen de transcender le sentiment de morosité économique qui traverse l’ensemble de la société aujourd’hui. De nombreuses initiatives se créent au sein des territoires. Elles ont toutes besoin de partenaires locaux et il est positif pour les entreprises de s’engager auprès d’association à vocation sociale ou environnementale parce que leurs salariés sont avant tout des citoyens. Or nous constatons qu’au-delà de la réponse à un besoin matériel, les personnes qui se rendent dans une ressourcerie sont fortement demandeuses de liens humains. C’est pourquoi nous organisons des rencontres et des conférences sur de nombreux sujets, à laquelle participe toujours un public nombreux qu’elles se tiennent en ville ou en pleine campagne. Par conséquent, en participant au mouvement du réemploi, les entreprises peuvent contribuer à la réponse au besoin de lien social. »

 

Valérie FERNANI

« L’avenir dépend de l’innovation, tant sur le plan social que technique, et du travail en partenariat. Le projet Passerelle en est le symbole. Par ailleurs, nous devons communiquer pour que les entreprises et les particuliers reconnaissent à sa juste valeur le travail fourni par les associations, dont le rôle n’est pas uniquement de les débarrasser de leurs vieux meubles. »

 

Xavier JULIEN

« Il est important de souligner que les structures de l’ESS permettent aux entreprises de simplifier leurs opérations de débarras. Par ailleurs, en recourant à l’économie sociale et solidaire pour le retraitement de leur mobilier usagé, les entreprises lui donnent une valeur ajoutée environnementale et humaine. »

 

Luc ALPHAND

Luc Alphand« Avant de rejoindre l’Opération Tous Solidaires, ma connaissance du recyclage et de la réutilisation était quasiment nulle. Mon action se limitait à porter à la déchetterie les objets dont je souhaitais me débarrasser. Je suis donc impressionné par le professionnalisme et l’investissement de tous les acteurs de l’opération « Tous solidaires », qui interviennent chacun à leur niveau. Le cycle vertueux du réemploi et de la réutilisation est fantastique et porteur de nombreuses promesses. L’avenir dépend de la solidarité et de l’innovation. J’apprends avec plaisir qu’il est possible de créer de nouvelles matières et que les clients qui achètent des meubles issus de l’upcycling sont très satisfaits.

Je suis donc très impressionné par les témoignages que j’ai entendus aujourd’hui et par l’action déployée par les associations au bénéfice de personnes en situation d’exclusion qui retrouvent un travail grâce au réemploi et à la réutilisation. J’ai beaucoup appris grâce à la tournée « Tous solidaires » et je suis fier de contribuer à faire connaître Valdelia. Nous devons continuer à communiquer pour que toutes les collectivités et toutes les entreprises connaissent les enjeux du réemploi et pensent à Valdelia quand elles renouvellent leur mobilier. »

 

Si vous souhaitez lire l’ensemble des échanges de cette table ronde, n’hésitez pas à nous en faire la demande.

Contactez-nous pour toute question à : contact@valdelia.org

Demande de "Bon de dépôt"

Raison sociale (obligatoire)

Votre prénom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Délai envisagé pour le dépôt de vos meubles

Restez informé de l'actualité Valdelia

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?